Racontez-nous votre histoire bromontoise

Partagez-nous votre histoire bromontoise en racontant en quelques lignes votre parcours de vie à Bromont

  • Depuis quand habitez-vous à Bromont ?
  • Êtes-vous originaire de Bromont ?
  • Combien de générations de votre famille habitent à Bromont ?
  • Pourquoi avez-vous choisi de vivre à Bromont ?
  • Qu’appréciez-vous de Bromont ?
  • Travaillez-vous à Bromont ?
  • Êtes-vous tombé amoureux à Bromont ?
  • Pratiquez-vous des sports et loisirs à Bromont ?
  • Ressentez-vous un sentiment d’appartenance à votre ville ?

Lancez-vous, nous souhaitons connaître votre histoire et la partager !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Je l’ai vu naître. Mon père y a tellement cru qu’il a contribué à la fusion de son cœur. Ma famille est ici depuis 1927. J’y suis née, j’y ai grandi et y suis toujours. Je suis fière de la faire connaître et heureuse de la partager. Elle est belle, accueillante, invitante et chaleureuse. J’y serai pour toujours et quand je quitterai, j’y aurai vécu toute ma vie. Voilà mon histoire avec Bromont.

    Diane Potvin
  • Je suis née a Granby en 1954. En 1960, mon père a acheté une maison sur la rue Shefford au 616.Quand je me suis mariée, on a loué un sous-sol sur la rue Shefford au 1176 et, un an plus tard, on a loué une maison au 605 rue Shefford et finalement on a acheté la maison au 1180 rue Shefford .Donc, j ai toujours vécu sur la même rue à Bromont depuis l’âge de 6 ans…En sortant de mes études secondaires , je suis entrée chez IBM et j’ai pris ma retraite après 37 années et demi de travail…Deux de mes trois fils demeurent à Bromont et ils sont tous les deux pompiers volontaires… Deux de mes petits enfants ont été à la garderie des Couleurs et, maintenant, ils sont à l école de la Chantignole… Donc, on peut dire que Bromont est une histoire de famille et qu il y fait bon vivre…

    Cécile Demers
  • Je suis arrivée à Bromont vers l’âge de 7 ans. J’y ai vécu jusqu’à 29 ans avec ma famille et par la suite, avec mes deux premiers enfants qui sont allés à la maternelle là. Toujours dans le domaine St-André! J’ai en mémoire le bruit de la rivière Yamaska qui coule, les descentes en ski alpin dans la poudreuse à l’heure d’ouverture quand personne n’a encore skié dans la pente, les couleurs de l’automne, mes sentiers dans les bois, et tous mes autres souvenirs de jeunesse. Même si je n’y vis plus depuis 11 ans, une partie de mon coeur y est toujours et la tombe de ma mère veille.

    Caroline Leclerc
  • Mon histoire Bromontoise a plusieurs chapitres. En 1965 (ou 66) , ma famille a eu un billet de saison à la nouvelle station de ski, nous voyagions de Sherbrooke.
    Par la suite en 1976, j’ai eu un emploi d’été aux Jeux Olympiques. Ce fut mémorable et j’ai encore quelques souvenirs dont ma carte d’accréditation pour l’accès au site. En 1996, avec mon mari et mon fils, nous nous sommes achetés un condo près des pentes de ski et avons profité de tous les hivers depuis. Le dernier chapitre débute en 2011 alors que je prends ma retraite et m’installe définitivement à Bromont où je profite encore du ski et bien plus.

    Lucie Fortier